Show simple item record

dc.contributor.authorInguel, Lamia
dc.contributor.authorZiane, Asma
dc.date.accessioned2020-02-03T10:32:38Z
dc.date.available2020-02-03T10:32:38Z
dc.date.issued2019
dc.identifier.citationConstruction hydrauliques et aménagementsen
dc.identifier.otherMST/HYD58
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/10565
dc.description84 f : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractL'analyse fonctionnelle de la retenue collinaire « Abid Chamlal » qui a été faite dans ce mémoire, a suivie une approche fiabilité de sa régulation. Plusieurs étapes ont été réalisées à cet effet : - La délimitation du bassin versant de la retenue sur une carte d’état-major de Tizi Ouzou a été effectuée ainsi que la détermination de ses caractéristiques morphométriques, en utilisant le système d’information géographique SIG. - La généralisation d’un modèle numérique de terrain (MNT) à partir d’un semi de points a été effectuée après génération de courbes de niveau d’une équidistance de 1m. - L’inventaire de différentes relations hydrologiques pour notre région ont montré que le relief du bassin d’étude est fort et que le terrain imperméable ; ce qui favorise le ruissèlement par rapport aux infiltrations. A cet effet, une série d’observations de 1995 à 2018, de la station pluviométrique de Tizi Ouzou ont été exploitées. - Une étude déterministe de la régularisation a été conduite compte tenue des apports liquides calculés sur la base des précipitations, du volume de l’évaporation, des infiltrations et des besoins en eau d’irrigation a donné la capacité optimale de la retenue collinaire égale à 140131,48 m3, une cote NNR égale à 93,45 m et une surface d’irrigation de 18,23 ha. - La courbe hauteur capacité a été actualisée à chaque instant, compte tenu du volume de la vase ; ce qui a permis la détermination de la surface d’irrigation dans le temps. Les résultats ont montré que l’évolution de cette surface suit une loi linéaire. - l’analyse fiabiliste effectuée, en considérant les précipitations comme variable aléatoire, générée avec la loi de Gumbel, a montré que la retenue reste fonctionnelle au-delà de la durée de vie potentielle, et atteint 146 ans ; autrement dit la défaillance fonctionnelle est moins importante que la défaillance structurelle. Donc pour peu que la retenue soit résistante, elle reste fonctionnelle. Toutes fois, il est a noté que dans ce mémoire, l’envasement est considéré constant dans le temps, avec un volume de 453,89 m3/an. Ce travail gagnerait à être amélioré en tenant compte de son évolution, sachant que l’envasement est fonction des apports.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri Tizi-Ouzouen
dc.subjectRetenue collinaireen
dc.titleAnalyse fonctionnelle d’une retenue collinaire par une approche fiabiliste de sa régularisation : Cas de la retenue Abid Chamlalen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record