Show simple item record

dc.contributor.authorGuendoul, Farouk
dc.contributor.authorBoutaba, Med Abdelghani
dc.date.accessioned2020-02-06T13:17:36Z
dc.date.available2020-02-06T13:17:36Z
dc.date.issued2019-02-28
dc.identifier.citationOption:Finance et Assuranceen
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/10749
dc.description112 p.:ill;30cm.(+cd)en
dc.description.abstractPlusieurs startups de la finance émergent actuellement et proposent des services financiers semblables à ceux des banques d’une manière innovantes, ce qui facilite l’utilisation de la monnaie et permit une meilleure traçabilité, ces startups ont leurs limites, tel que, elle n’ont pas une grande part de marché « la banque détient le monopole », certaines d’entre elles sont trop spécialisé dans leurs services et d’autres utilisent des technologies plus transformatrices et ont du mal à se synchroniser avec l’environnement, parallèlement, la banque traditionnelle doit adopté ces technologie pour garantir son existence. L’objectif de notre recherche est de définir l’étendu de l’évolution de ces startups. La problématique est par conséquent la suivante : quel serait l’impact des nouvelles technologies sur le domaine financier ? Pour répondre à la problématique, nous avons opté pour un guide d’entretien destiné aux responsables de différentes banques dans lequel nous leurs avons demandé de nous expliquer ou en est l’Algérie dans la matière des technologies financières. Les résultats récolter montre qu’il ya un dynamisme dans le secteur financier, ce qui explique l’importance de ces technologies, dans la bancarisation de l’économie Algérienne et pour avoir un meilleure contrôle des flux monétaires. A partir de tout ce qui précède, nous remarquons que l’ensemble de secteur bancaire conjugue des efforts importants pour créer un écosystème idéal dédié aux opérations financières à distance. Pour atteindre cet objectif un bon investissement dans cette technologie est nécessaire avec un accompagnement réglementaire, aussi, il faut moderniser tout les secteurs interagissant avec celui de la finance. Des recherches ultérieures devraient permettre d’identifier les facteurs qui handicapent l’évolution des métiers de la finance.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectBanqueen
dc.subjectNouvelle technologieen
dc.subjectClienten
dc.subjectPerformanceen
dc.subjectVirementen
dc.subjectPrélèvementen
dc.subjectMonnaie électroniqueen
dc.titleLes nouvelles technologies bancaires Cas de la banque d’Algérieen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record