Show simple item record

dc.contributor.authorBelkalem, Dyhia
dc.date.accessioned2020-03-09T08:51:43Z
dc.date.available2020-03-09T08:51:43Z
dc.date.issued2019-09-17
dc.identifier.citationOption:Banque et Marchés Financiersen
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/11261
dc.description100 p.:ill;30cm.(+cd)en
dc.description.abstractLes risques bancaires sont parmi les défis des activités bancaires. Les banques doivent anticiper et identifier ces risques à temps. Suite aux catastrophes financières, les banques se trouvent dans l’obligation d’implémenter une démarche efficace et à mettre en place des mesures préventives en matière de gestion des risques opérationnels, conformément aux exigences du comité de Bâle. Notre étude sur la Société Générale nous a permis de bien souligner la nécessité des réformes à mettre en œuvre sur l’état de son système de contrôle interne pour prévenir les risques opérationnels, et cela en répondant aux normes internationales.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectBâleen
dc.subjectContrôle interneen
dc.subjectSociété généraleen
dc.subjectRisque opérationnelen
dc.titleGestion du risque opérationnel par le contrôle interne au sein du secteur bancaire Cas du scandale de fraude « Kerviel » de la Société Générale.en
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record