Show simple item record

dc.contributor.authorOuchellouche, Yougourthen
dc.contributor.authorRenai, Koceila
dc.date.accessioned2020-12-24T09:11:06Z
dc.date.available2020-12-24T09:11:06Z
dc.date.issued2016-12-10
dc.identifier.citationSpécialité : Bassins Sédimentairesen
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/12012
dc.description81 p. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractLe bassin néogène de Tizi-Ouzou appartient aux zones internes de l’orogène alpin des maghrebides, il est représenté par un vaste synclinal d’orientation NE-SW, son flanc Nord est matérialisé par le Djebel Aissa Mimoun et Djebel Baloua, son flanc Sud, quant à lui est représenté par les chaînons de Larbaa Nath Irathen et de Ain El Hammam. L’écoulement superficiel des cours d’eaux du complexe hydrographique de la région de Tizi-Ouzou a donné naissance à des formes variées et à des figures géométriques diverses dans l’espace qui peuvent être classées comme des modèles de rivières. L’étude de ces formes et figures géométriques ont permis de déterminer les facteurs qui ont favorisé leur apparition et contrôler le ruissellement et la circulation des eaux Superficielles. La hiérarchisation du réseau hydrographique a permis de faire ressortir tous les linéaments hydrogéologiques ; selon leur ordre et leur ampleur, on a obtenu l’organisation suivante : le réseau R0 constitue le réseau principal, le réseau R1 constitue les ramifications qui sont connectées et qui se déversent directement dans le réseau principal R0, le réseau R2 constitue les ramifications connectées à R1 et ainsi de suite…). L’étude statistique de ce réseau linéamentaire montre des directions préférentielles pour chaque réseau. Ces directions structurales ont été calées avec les différentes phases tectoniques qui ont structuré cette zone. Ainsi, l’écoulement du réseau hydrographique dans cette zone est conforme aux directions du réseau de fracturation à un certain niveau de la hiérarchisation Dans le bassin néogène de Tizi-Ouzou, les cours d’eaux suivent initialement un écoulement par gravité qui est généralement guidé par la pente puis, ils s’adaptent aux réseaux de fracturations qui incisent leurs lits. En amont, les modèles d’écoulements les plus dominants sont le dendritique et le radiale, ces deux modèles sont généralement caractéristiques des zones montagneuses à relief fort où l’écoulement serait contrôlé par la pente et moindre degré à la lithologie. Néanmoins, on a pu identifier des modèles d’écoulements influencés par la tectonique comme le parallèle et le rectiligne. En aval, les modèles d’écoulement les plus dominant sont contrôlés totalement par la tectonique tels que le parallèle, le rectiligne et l’angulaire, ce dernier est formé par de parfaites jonctions anguleuses reliant les R1 avec le R0.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectRéseau hydrographiqueen
dc.subjectBassin néogèneen
dc.subjectTizi-Ouzouen
dc.subjectLinéament hydrographiqueen
dc.subjectModèles d’écoulementsen
dc.subjectFracturationen
dc.subjectGéomorphologieen
dc.titleApproche de la structure géologique du bassin Néogène de Tizi-Ouzou par l’analyse du réseau hydrographiqueen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record