Show simple item record

dc.contributor.authorBelkhiri, Nour El Houda
dc.contributor.authorChebouba, Rayane Yasmine
dc.date.accessioned2021-02-28T08:35:13Z
dc.date.available2021-02-28T08:35:13Z
dc.date.issued2021-01
dc.identifier.citationArchitecture urbaineen
dc.identifier.otherM636
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/12222
dc.description145 f. : ill. , couv. ill. en coul. ; 30 cm. (+CD-Rom)en
dc.description.abstractAujourd’hui, le concept des portes de ville n’est plus dans l’idée ponctuelle. Les nouveaux quartiers périphériques dégradés deviennent des espaces de transition vers la ville et représentent la nouvelle image de l’entrée de ville contemporaine. Ce concept devient donc problématique et pousse les spécialistes de l’aménagement et les décideurs à adopter une politique qui vise la requalification de ces paysages qui sont censés accueillir et influencer sur la perception et l’attractivité du territoire. Les entrées de ville algériennes comme celles de Tizi Ouzou ne font pas l’exception à ce phénomène de dégradation. C’est dans cette optique que nous avons donc essayé d’instrumenter notre projet d’intervention ayant pour objectif principal de promouvoir l’image de l’entrée Est de la ville de Tizi Ouzou. C’est avec la requalification de l’axe routier Alger Bejaia que nous sommes intervenus pour affirmer le rôle de cette entrée de ville, et ce en répondant aux besoins futurs des usagers, à travers un projet urbain qui permet de repenser le quartier dans sa globalité et renvoyer la meilleure image qui pourrait représenter les valeurs identitaires de la ville. Dans cette intervention de requalification, nous sommes principalement intervenus par l’adoption des ambiances urbaines qui ont été un très fort moyen pour réanimer et renforcer le pouvoir d’attractivité de cette entrée de ville La situation de l’institut d’architecture « ex habitat » est très stratégique dans notre cas d’étude ; nous sommes donc intervenus à l’échelle architecturale par la réhabilitation et l’extension de cette structure en réponse aux problématiques de dégradation et d’inconfort qu’elle représente. Ces interventions ont pour objectif de proposer une meilleure qualité spatiale, fonctionnelle et pédagogique digne d’un nom d’une vraie école d’architecture tout en créant un nouveau repère dans l’entrée Est de la ville. Mot clés : Entrée de ville, requalification, ambiance urbaine, l’institut d’architecture « ex habitat », extension, réhabilitationen
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectEntrée est (Tizi Ouzou) : Requalificationen
dc.subjectEx-Habitat : Réhabilitationen
dc.titleRepenser la porte est de la ville Tizi-Ouzouen
dc.title.alternativela requalification de l’axe routier Alger-Béjaïa et extension et réhabilitation de l’ex-habitaten
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record