Show simple item record

dc.contributor.authorHadj Kaddour, Samira
dc.contributor.authorLarbani, Sarah Thinhinane
dc.date.accessioned2021-03-30T12:05:39Z
dc.date.available2021-03-30T12:05:39Z
dc.date.issued2016-06
dc.identifier.citationArchitecture, ville et patrimoineen
dc.identifier.otherM274
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/13181
dc.description150 f. : ill. ; 30 cm. (+CD-Rom)en
dc.description.abstractTerre d’histoire Bouzaréah, est une ville avec un riche patrimoine et des richesses irremplaçables, qui sont malheureusement en péril, la dégradation puis la disparition de leurs éléments les plus caractéristiques s’accélère dans une totale indifférence. Cette même indifférence accélère les mutilations et les dégradations irréversibles de son environnement historique bâti. Dans cette perspective, notre travail fait émerger un pan de ce riche patrimoine : l’observatoire d’Alger. Perché sur les hauteurs de Bouzaréah, il est actuellement connu sous le nom de C.R.A.A.G (Centre de Recherche en Astronomie, Astrophysique et Géophysique). Sous la tutelle du ministère de l’intérieur, cet ensemble d’inspiration néoclassique du second empire est aujourd’hui inaccessible au grand public. Notre objectif à travers ce travail est de proposer sa protection et sa mise en valeur en tant que monument historique, de l’ouvrir au grand public afin de le faire connaitre en intégrant un projet contemporain inédit (en Algérie),promouvant nouveauté et attractivité. Mots clés : Patrimoine, dégradation, observatoire, ensemble néoclassique, anonymat, monument historique, projet contemporain, attractivité.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectPatrimoine architectural : Bouzareahen
dc.titleUn patrimoine en quête de reconnaissanceen
dc.title.alternativecas de l’observatoire d’Algeren
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record