Show simple item record

dc.contributor.authorTabti, Selloua
dc.date.accessioned2021-10-05T10:46:40Z
dc.date.available2021-10-05T10:46:40Z
dc.date.issued2021-01-07
dc.identifier.citationSpécialité : Biodiversité et Écologie Végétaleen
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/13976
dc.description64 p. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractL'objectif de notre travail est de mettre en évidence la diversité ectomycorhizienne chez le chêne liège (Quercus suber L). Trois inventaires ont été réalisés à des différentes régions algériennes (Tizi-Ouzou, Tlemcen et M'sila). Le premier est effectué à la subéraie de Taksebt, située dans la limite supérieure de l'étage thermo-méditerranéen subhumide de la région de Tizi-Ouzou. Les prélèvements ont concerné des racines collectées au niveau des quatre points cardinaux à une distance de 1 m 50 du collet de trente arbres. L'échantillonnage est effectué pendant les quatre saisons de l'année 2011-2012. L'observation de 8514 racines courtes et l'étude morphoanatomique selon la méthode Agerer (1987-2006), a permis de distinguer 58 morphotypes ectomycorhiziens réparties en quatre groupes : 18 du type contact, 15 du type courte distance, 13 de type exploratoire de moyenne distance et enfin 12 de type longue distance. Pour le second, à la forêt de M'sila située dans le nord-ouest Algérien, en zone semi-aride à des conditions naturelles des subéraies Méditerranéennes pendant 5 ans (2009-2013), à de différentes saisons. Les inventaires de la mycoflore ont été effectués par les techniques de la mycologie classique. La totalité des champignons ectomycorhiziens recensé sont représenté par 29 espèces appartiennes à la classe des basidiomycétes, les plus abondants sont représentées par les genres Inocybe, Russula et Suillus. Enfin un inventaire mycologique des champignons réalisé au niveau du massif Hafir-Zarieffet, mené entre mars et mai 2014. Les champignons récoltés appartiennent à 15 familles taxonomiques réparties entre 2 phylas : Basidiomycota et Ascomycota. La famille des Helvellaceae (Ascomycota) qui est la plus présente aves 4 espèces suivi par la famille des Hymenochaetaceae (Basidiomycota) représentée avec 3 espèces. Cette richesse fongique peut s'expliquer par l'étendue des subéraies du nord Algérien, caractérisé par un climat typiquement méditerranéen allant de l'humide au semi-aride, favorable à l'installation d'une végétation typique créant des biotopes favorables pour les ECMs.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectDiversitéen
dc.subjectChampignons ectomycorhiziensen
dc.subjectSubéraiesen
dc.subjectChêne liègeen
dc.subjectAlgérieen
dc.titleSynthèse bibliographique des travaux réalisés sur les communautés fongiques ectomycorhiziennes du chêne liège (Quercus suber L.) dans trois régions Algériennes (Tlemcen, Tizi-Ouzou et M’sila)en
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record