Show simple item record

dc.contributor.authorZamoume, Ourdia
dc.date.accessioned2017-10-03T12:57:44Z
dc.date.available2017-10-03T12:57:44Z
dc.date.issued2013-10-02
dc.identifier.citationChimie des Matériauxen
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/1459
dc.description148 f. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractNous synthétisons au cours de ce travail des céramiques d’hydroxyapatite et des composites HA/PLLLA poreux. Les résultats d’essais mécaniques ont montré que les céramiques poreuses seules sont fragiles, néanmoins, lorsqu’elles sont renforcées avec de la gélatine et/ou PLLA leur résistance à la rupture et leur module d’élasticité en compression sont similaires à ceux de l’os spongieux. Les propriétés mécaniques des composites poreux dépendent de la quantité d’apatite, elles sont détériorées pour une quantité d’apatite supérieure à 25%. La dégradation in vitro des composites contenants le sel porogène est lente notamment lorsque la quantité d’apatite dans le composite est élevée. La cinétique de dégradation est proportionnelle à la cinétique de repousse osseuse. Nous avons enfin utilisé les céramiques poreuses de synthèse pour étudier leur efficacité à relarguer des médicaments de façon prolongée. Les résultats ont montré que le relarguage dépend de la quantité de pores, volume de la molécule et de méthode d’inclusion du principe actif. Les modèles mathématiques classiques ont montré que le relarguage est contrôlé par un mécanisme de diffusion de fick.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversite Mouloud Mammerien
dc.subjectCéramiqueen
dc.subjectComposites poreuxen
dc.titleEtude de systèmes fixateurs a liberation prolongeeen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record