Show simple item record

dc.contributor.authorAit Taleb, Abdelkader
dc.date.accessioned2019-05-21T10:18:35Z
dc.date.available2019-05-21T10:18:35Z
dc.date.issued2017-09-30
dc.identifier.citationGéotechnique et environnementen
dc.identifier.otherMST/GEOT104
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/2862
dc.description122 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractL’étude expérimentale menée a permis d’évaluer la dégradation des grains schisteux imbibés dans l’eau contenant des produits chimiques (sulfates, phosphates et détergents). Lors de la circulation des eaux souterraines, l’eau attaque certaines roches contenant des sulfates ou des phosphates qui sont des minéraux constituant certaines roches et les détergents sont issus de l’activité humaine dans les eaux d’assainissement qui s’infiltrent dans les sols. Ces eaux entrent dans la structure du schiste qui se présente sous forme de feuillets parallèles (schistosité) ce qui facilite la pénétration de ces eaux chargés et affectant la composition minéralogique et surtout les liaisons chimiques entre les différents minéraux. Les résultats obtenus expérimentalement ont montré que le matériau schiste a subi des dégradations importantes surtout en présence des sulfates et des phosphates qui cassent les liaisons entre les minéraux constituant la roche schisteuse ; ce qui a engendré le glissement de terrain d’Ain el hammam. L’essai de cisaillement et l’essai oedométrique permettent de déterminer les caractéristiques mécaniques du schiste. L’influence des polluants sur le matériau schisteux après cinquante cycles climatiques a montré que les trois polluants (détergents, phosphate et sulfate) ont présenté de meilleures résistances au cisaillement que celle obtenue avec le (schiste + eau), ceci peut s’expliquer par une granulométrie plus étalée obtenue lors de la dégradation du matériau schisteux. Plus la contrainte normale est élevée, plus la résistance au cisaillement des échantillons avec les trois polluants est élevée. Concernant la compressibilité, la présence du phosphate, des sulfates et des détergents accélère la compressibilité du schiste de 2 à 3 fois plus que celle obtenu sur le schiste seul. Les indices de gonflement pour les trois échantillons traités aux détergents, sulfates et phosphates ont des valeurs petites et assez proches. Ceci montre que les trois polluants n’ont pas provoqués de gonflement significatif comme celui qui a été obtenu avec l’échantillon de (schiste + eau).en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri TiziOuzouen
dc.subjectGranulat schisteux : dégradation chimique : évaluationen
dc.subjectBoite de cisaillementen
dc.subjectOedométrie : essaien
dc.titleEvaluation de la dégradation chimique des granulats schisteux à l'essai oedométrique et à la boite de cisaillementen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record