Show simple item record

dc.contributor.authorKechemir, Anissa
dc.date.accessioned2019-05-21T11:01:58Z
dc.date.available2019-05-21T11:01:58Z
dc.date.issued2017
dc.identifier.citationGéotechnique et environnementen
dc.identifier.otherMST/GEOT95
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/2881
dc.description94 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractL’exploitation de nouvelles sources de granulats et la recherche de nouveaux matériaux naturels ou recyclés, devient indispensable et paraît une solution d'avenir assurant l’approvisionnement des projets, notamment routiers. Cette étude expérimentale s’inscrit dans ce même contexte, elle a pour objectifs, l’exploitation et la valorisation de nouveau matériaux locaux, naturels (schiste) et recyclés (plastique) afin d'être utilisé dans le domaine des travaux publics, particulièrement, dans les corps de chaussées (couches de fondations et couches de base). Les matériaux sélectionnés (le schiste et plastique) présentent plusieurs avantages que ce soit sur le plan économique ou sur le plan environnemental, à savoir : • Disponibilité ; • Facilité d’extraction ou de collecte dans le cas du plastique; • Facilité de préparation ; • Economie de transport et de temps (matériaux locaux). Les résultats obtenus à l’issu des essais réalisés sur des échantillons reconstitués à base de mélanges du schiste et de plastique permettent de tirer les conclusions suivantes : - Les mélanges étudiés développent des densités sèches réduites comparativement à celles développées par le schiste seul, néanmoins, elles restent assez importantes (supérieures à1.9) et satisfaisantes comparativement aux seuils fixés par les normes dans le cas d’un matériau routier. - L'ajout du plastique, diminue la portance des mélanges avant immersion bien qu’elle reste acceptable relativement aux normes. Tandis qu’après immersion, la portance des mélanges s’améliore pour une certaine proportion de plastique (3,5%) ; mais au-delà de cette proportion, les portances des mélanges diminuent sensiblement. Pour ce qui estdu gonflement il est quasiment nul dans le cas de tous les échantillons (avec ou sans plastique). - Les mélanges étudiés présentent des résistances très intéressantes au cisaillement direct à la boite, traduite particulièrement par des angles de frottement interne très importants. - En ce qui concerne la résistance aux chocs et à l’usure, les résultats obtenus pour les échantillons étudiés présente des résistances bonnes à moyennes, comparativement auxmatériaux modèles de référence tout en précisant que l’ajout du plastique améliore la résistance du matériau. Par ailleurs, l’essai de dégradabilité et fragmentabilité révèle respectivement que les matériaux schiste et plastique sont peu dégradables sous sollicitations hydriques et peu fragmentables sous sollicitations mécaniques.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri Tizi Ouzouen
dc.subjectMatériau : recyclageen
dc.subjectEssai routieren
dc.titleÉtude du comportement d’un mélange de schiste et de déchets plastiques dans les corps de chausséesen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record