Show simple item record

dc.contributor.authorBenalia, Nacer
dc.contributor.authorBachiri, Sofiane
dc.date.accessioned2019-05-22T09:05:22Z
dc.date.available2019-05-22T09:05:22Z
dc.date.issued2013
dc.identifier.citationHydrauliqueen
dc.identifier.otherMST/HYD03
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/2952
dc.description152 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractAu terme de cette étude qui nous a été proposé par la DHW de Tizi-Ouzou, nous avons essayé d’apporter une contribution à l’alimentation en eau potable de la commune de Bounouh à partir du barrage de koudiet Acerdoune, pour lequel on s’est appliqué à définir et analyser les différentes étapes afin de garantir la pérennité de la ressource et la satisfaction à court et à long terme des besoins exprimés. Cette étude nous a permis d’aborder tous les aspects technicoéconomiques d’une chaine d’adduction, et de dégager les résultats suivants : - L’estimation des besoins maximums en eau de consommation indique qu’un débit de 57 l/s sera nécessaire pour répondre aux besoins de la commune à l’horizon (2043). - Le choix du matériau des conduites s’est porté sur le PEHD, qui présente beaucoup d’avantages par rapport aux autres matériaux (non corrosif, de bonnes caractéristiques hydrauliques, flexible, disponible sur le marché…). - Le schéma directeur de la variante choisie montre la nécessité de réaliser pour le cas de l’adduction par refoulement : une conduite d’une longueur de 1500 ml en fonte ductile avec un diamètre de 250 mm du point de piquage jusqu'à la (SR1),une autre en PEHD d’une longueur de 1700 ml de la (SR1) jusqu'au réservoir (R2) avec un diamètre de 315 mm et une conduite en acier d’une longueur de 825 ml de la (SR2) jusqu'au réservoir de tête (R5) avec un diamètre de 200 mm. En ce qui concerne l’adduction gravitaire projetée, les conduites sont en PEHD avec une longueur de 7846 ml et des diamètres de ( 125 mm, 200 mm, 250 mm ). Le dimensionnement des conduites d’adduction (gravitaire et refoulement), a été fait sur la base des besoins maximums en eau de la population. - Vu l’importance de la chaine d’adduction, nous avons constaté qu’il est nécessaire de projeter huit réservoirs, Cinq d’entre eux sont de stockage, dont quatre seront jumelés aux réservoirs existants de capacités différentes (250 m3, 350 m3, 1000 m3) et un réservoir de tête (R5) projeté de capacité de 2000 m3. Deux réservoirs de transite de 500 m3 et de 350 m3 qui seront connectés aux stations de pompage projetées (SR1 et SR2) et un réservoir de transite et de stockage de 1000 m3. - Deux stations de reprise sont projetées, où chacune d’elle est équipée d’une seule pompe multicellulaire de marque ALSTHOM, la première de type 150 NM à 5 étages projetée à la (SR1) plus une de secours, et la deuxième de type 100 NM à 7 étages projetée à la (SR2) plus une de secours. Ces groupes électropompes étant dimensionnés pour un horizon de trente ans (2043). - Dans le but d’augmenter la durée de vie des conduites et d’assurer un bon fonctionnement, une protection de la conduite reliant la station de reprise (SR1) et le réservoir (R2) contre le coup de bélier, se fera à l’aide d’un réservoir d’air de volume de 1028 litres. Enfin, nous espérons que ce modeste travail servira dans l’étude du système d’alimentation en eau potable de la ville de Bounouh, et à ceux qui auraient à traiter des sujets similaires et leur sera utile pour mener au mieux leurs projets et qu’il pourra apporter un plus dans la réalisation du projet sur le terrain.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri TiziOuzouen
dc.subjectEau potable : Raccordement : Bounouhen
dc.titleRaccordement en eau potable de la commune de Bounouh à partir de barrage Koudiet Acerdouneen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record