Show simple item record

dc.contributor.authorMesboua, Amina
dc.contributor.authorMeziab, Kahina
dc.date.accessioned2019-05-23T08:29:53Z
dc.date.available2019-05-23T08:29:53Z
dc.date.issued2015
dc.identifier.citationOption:Monnaie, Finance et Banqueen
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/3100
dc.description79 p.:ill;30cm.(+cd)en
dc.description.abstractEn Algérie, la nouvelle politique de développement se tourne vers la création de micro-entreprises. Ce qui fait que les pouvoirs publics mettent en place un ensemble de mesures et aides engagées simultanément. C’est ainsi qu’en plus des actions à caractère conjecturel, des dispositifs de type structurel sont mis en œuvre depuis le milieu des années 1990 selon une approche économique basée sur la création d’emplois par l’investissement productif CNAC, ANSEJ et le cas de l’ANGEM qui nous intéresse particulièrement. Cependant le microcrédit ANGEM est devenu opérationnel depuis 2004, il est composé de plusieurs antennes et celle qui nous intéresse est l’antenne de la wilaya de Tizi-Ouzou qui représente un instrument de réalisation de la politique de gouvernement en matière de lutte contre le chômage et la précarité durant la phase de transition vers l’économie du marché.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectMicrocréditen
dc.subjectContributionen
dc.subjectGestionen
dc.titleContribution a l'analyse des dispositifs du microcrédit en Algérie cas : ANGEM, ANTENNE de Tizi-Ouzouen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record