Show simple item record

dc.contributor.authorHammoum, Abdellah
dc.contributor.authorRachedi, Ryad
dc.date.accessioned2019-05-23T09:23:05Z
dc.date.available2019-05-23T09:23:05Z
dc.date.issued2014
dc.identifier.citationScience des matériauxen
dc.identifier.othermst/sdm53
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/3113
dc.description68 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractLe travail réalisé concerne les alliages ternaires à base de zirconium rentrant dans le cadre du développement de nouveaux alliages et plus particulièrement les alliages de type zirconium-étain-fer qui a fait l’objet de cette étude qui sera développée dans le cadre global du projet relatif aux zircaloys. Notre contribution sera dans les domaines de : - L’élaboration des alliages de zirconium en fonction du taux du fer et de l’étain ; - L’influence des éléments d’ajout sur la tenue à la corrosion ; - L’influence de la trempe sur la tenue à la corrosion. Les résultats obtenus au cours de cette étude sont les suivants : L’élaboration par le four à arc nous donne des structures hors équilibre de type martensitiques à cause de la vitesse de refroidissement qui est assez rapide dans le four (environ 15 s). L’analyse par microscope optique et microscope électronique a balayage nous a permis de déceler les phases en présence, à savoir une phase Zr(α)+Zr(β) et une phase secondaire constituée de précipités Zr(Fe,Cr)2 qui forment un lisère quasi-continu entre les lamelles. L’ajout de l’étain et du fer a un effet sur la taille des lamelles, en effet l’augmentation du taux d’étain fait grossir les lamelles tandis que le fer a un effet contraire. L’explication réside dans le fait que : - L’étain est un élément alphagène, donc augmenter son taux revient à augmenter la densité des lamelles α. - Le fer est un élément bétagène, augmenter son taux revient à augmenter la densité de la phase β, donc à diminuer celle des lamelles α. L’ajout d’étain améliore la tenue à la corrosion mais à condition de ne pas dépasser une certaine quantité au delà de laquelle il devient néfaste. Pour déterminer la quantité à ajouter, il faut trouver un compromis entre les propriétés chimiques (corrosion) et les propriétés mécaniques (fluage). Augmenter la quantité de fer ajouté fait augmenter la vitesse de corrosion.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri Tizi-Ouzouen
dc.subjectAlliage: physicochimique: caractérisationen
dc.subjectCorrosionen
dc.titleCaractérisations physicochimiques des alliages de type Zr-Sn-Feen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record