Show simple item record

dc.contributor.authorBraik, Saliha
dc.date.accessioned2019-05-23T10:30:06Z
dc.date.available2019-05-23T10:30:06Z
dc.date.issued2016
dc.identifier.citationScience des matériauxen
dc.identifier.otherMST/SDM58
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/3160
dc.description70 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractLa corrosion de cette phase dans les acides H2SO4 et HCOOH pour des durée allant de 2 à 52 heures a été étudié en faisant des dosages des éléments métalliques Ti et Al au spectromètre d’absorption atomique (SAA). Après rinçage et séchage, les échantillons ont été observés au microscope électronique a balayage(MEB) en mode électron secondaire SE et en mode rétrodiffusés (BSE). Les résultats des dosages montrent d’importantes quantités d’Al dans la solution comparativement aux quantités de Ti. Ces quantités d’Al augmentent avec la durée d’immersion dans la solution. L’analyse des résultats obtenus par SAA, que ce soit dans le cas de l’acide H2SO4 ou HCOOH, laisse penser que le point de départ du mécanisme d’attaque corrosive est l’arrachement des atomes d’Al de phase MAX. A l’échelle microscopique, des grains de phase MAX semblent avoir été arraché après une attaque corrosive pendant 52 heures. Ce qui laisse penser à un mode d’attaque intergranulaire favorisée par de microcouplages galvaniques entre las grains résistants à la corrosion et joint de grains non résistants. Ces deux r résultats convergent vers un mode d’attaque semblable à celui observé dans le cas de la synthèse des MXènes tel que décrit dans de récents travaux de recherche. Ainsi, à la surface de la phase Ti3AlC2, il est possible d’obtenir une très fine couche de MXènes Ti3C2, Produit selon l’équation suivante Ti3AlC2 ® Ti3C +Al Par ailleurs, ces résultats nous ont permis de constater que la phase Ti3AlC2 présente une très bonne résistance à la corrosion par ces acides comparativement aux métaux (moins de 1% de perte de masse au bout de 52 heures d’immersion). Cet élément de réponse étant nécessaire pour les travaux portant synthèse de solutions solides de métaux dans les phases MAX Ti3AlC2 cette étude consiste en une contribution à la détermination des conditions opératoires pour une nouvelle suite à ce travail.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri Tizi-Ouzouen
dc.subjectCorrosion de phase maxen
dc.subjectAcide h2so4en
dc.subjectAcide hcoohen
dc.titleSynthese et caracterisation du comportement à la corrosion de la phase max TI3AlC2 dans les acides H2SO4 et HCOOHen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record