Show simple item record

dc.contributor.authorAbdelli, Karim
dc.date.accessioned2019-06-02T10:58:08Z
dc.date.available2019-06-02T10:58:08Z
dc.date.issued2012
dc.identifier.citationEnergétiqueen
dc.identifier.otherMST/STRUCT20
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/3894
dc.description77 f. : ill. ; 30 cm. (+CD-Rom)en
dc.description.abstractLe présent travail se veut une contribution à l’étude des transferts thermiques dans les cavités fermées, qui font l’objet de plusieurs application d’où l’intérêt croissant de maitriser au mieux les phénomènes thermiques qui s’y déroulent et d’améliorer ainsi leur capacité d’isolation. C’est dans cette logique qu’une étude numérique de la convection naturelle à l’intérieure d’une cavité et rectangulaire remplies ou non d’un milieu poreux a été effectué moyennant le logiciel Fluent. La modélisation du phénomène physique a été effectuée par les équations de Navier et stocks pour le cas fluide et par les équations de Darcy-Brinkman pour le milieu poreux. Le champ thermique a été modélisé par l’équation d’énergie en tenant compte de la contribution de la matrice solide pour le cas poreux. Les résultats obtenus ont été représentés en terme de profils de lignes de courant, d’isotherme et de nombres de Nusselt locaux pour la cavité carrée et rectangulaire avec ou sans milieu poreux. L’effet du nombre de Rayleigh, de la perméabilité du milieu poreux et le rapport des conductivités thermiques a été mis en évidence et les résultats découlant ont permis d’aboutir aux observations suivantes :  Pour des faibles valeurs du nombre de Rayleigh, le transfert s’effectue essentiellement par conduction dans les cavités fluide.  L’augmentation du nombre de Raleigh influe considérablement sur la structure et l’intensité de l’écoulement en permettant l’apparition d’un écoulement monocellulaire, dans le cas d’une cavité carrée, et d’un écoulement multicellulaire, dans le cas d’une cavité rectangulaire allongée, augmentant ainsi sensiblement les transferts convectifs au niveau des parois concernées.  L’insertion de la matrice poreuse et la diminution de la perméabilité du milieu poreuxvaleurs relativement élevées de la perméabilité vers un régime diffusif pour des valeurs relativement faibles de la perméabilité. Les transferts diminuent sensiblement au fur et à mesure que la perméabilité du milieu poreux diminue. L’introduction de la matrice poreuse à faible rapport des conductivités thermiques renforce d’avantage les capacités d’isolation de la cavité.  L’augmentation du rapport des conductivités contribue à l’augmentation des nombres de Nusselt locaux indépendamment de la perméabilité du milieu poreux. Enfin le présent travail ouvre des perspectives de développement en s’intéressant notamment à l’effet de la porosité, et à la limité de l’augmentation du rapport des conductivités thermiques. Il y a lieu d’établir les plages des valeurs du rapport des conductivités permettant de situer avec exactitude les zones pour lesquelles le rôle de la matrice poreuse s’inverse pour basculer d’une matrice isolante vers une matrice permettant l’augmentation des échanges.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri Tizi-Ouzouen
dc.subjectCavité ferméeen
dc.subjectMilieu poreuxen
dc.titleEtude de la convection naturelle dans une cavité fermée en présence milieu poreuxen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record