Show simple item record

dc.contributor.authorHadj Ali, Massissilia
dc.date.accessioned2019-06-16T10:12:50Z
dc.date.available2019-06-16T10:12:50Z
dc.date.issued2015
dc.identifier.citationStructureen
dc.identifier.otherMST/STRUCT47
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/4258
dc.description80 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractLe modèle analytique développé, basé sur la représentation multicouche d’une section et une procédure de résolution itérative, pour un état de déformation longitudinale et une distribution des contraintes tangentielles données, permet de prédire le comportement en cisaillement des poutres présentant des sections de forme complexe et des détails de ferraillage variables. Il est formulé pour satisfaire les conditions d’équilibre et de compatibilité et il permet l’utilisation des lois de comportement réelles des matériaux. Dans le cas d’une précontrainte, le modèle permet de prendre en compte non seulement la précontrainte, mais aussi la configuration des armatures de précontrainte. Il tient compte à la fois du béton confiné et du béton non confiné. En effet, quelque soit la distance entre les armatures transversales une seule zone a l’intérieure de la section se trouve confinée. Il n’est pas possible de séparer les deux bétons dans un calcul. Le logiciel développé est basé en grande partie sur celui développé par Kachi en 2006. Une loi de comportement du béton confinée a été adoptée et introduite correctement dans le logiciel ce qui a permit le calcul des poutres HZ pour différentes valeurs de l’espacement des armatures transversales. La prise en compte du confinement du béton par les armatures classique permet d’observer que la charge à la rupture évolue peut ou pas en fonction de cet espacement. Elle permet également d’observer que de façon générale la charge n’évolue presque pas avec l’évolution de cet espacement à tous les niveaux du comportement. Par contre la déformabilité représentée dans cette étude par la flèche à l’endroit de la charge appliquée évolue sensiblement, en passant du béton non confiné au béton confiné, au voisinage de la rupture. La prise en compte de la rigidité de cisaillement en élasticité linéaire a probablement influencé le faible apport du confinement à la rigidité globale de la section. Il est alors recommandé de prendre en compte un module de cisaillement variable pour pouvoir estimer l’apport du confinement d’abord à la rigidité de cisaillement des poutres et puis à la rigidité globale de ces dernières.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri Tizi Ouzouen
dc.subjectpoutreen
dc.subjectFlexionen
dc.subjectBétonen
dc.titleInfluence du confinement du béton sur les poutres soumises à la flexionen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record