Show simple item record

dc.contributor.authorMezair, Nouara
dc.date.accessioned2019-06-16T13:03:12Z
dc.date.available2019-06-16T13:03:12Z
dc.date.issued2016
dc.identifier.citationStructureen
dc.identifier.otherMST/STRUCT55
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/4305
dc.description112 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractLa construction métallique a connu ces dernières années un essor important puisqu’elle a montré qu’elle peut être économique à souhait et présente un certain nombre d’avantages indéniables par rapport aux constructions classiques. Dans le but d’aller de l’avant, les concepteurs redoublent d’effort pour trouver des systèmes plus performants et répondant à un souci humaine et économique de plus en plus exigeant. La stabilité latérale de ces constructions constitue le problème primordial. Nous l’avons appris à nos dépends lors des différents tremblements de terre enregistrés. Les structures métalliques ont, généralement, une grande capacité à dissiper l’énergie sismique par le mécanisme d’apparition progressive des rotules plastiques à comportement hystérétiques ductile et stables, en comparaissant avec les structures en béton armé. [24] Dans ce type de construction, cette stabilité est assurée par différents systèmes de contreventement en amélioration perpétuelle. Parmi les structures dissipatives résistantes aux séismes, il existe essentiellement trois systèmes structuraux : Les structures en portique autostable : Dans ce type de structure, la résistance aux forces horizontales est assurée principalement par la flexion des poteaux et des poutres. Le principal inconvénient de ces structures très dissipatives est le comportement flexible pouvant favoriser leur mise en résonance avec le sol. Les structures à palées triangulées centrées : Ce sont des structures pour lesquelles l’intersection des barres du système de contreventement coïncide avec le milieu des éléments porteurs et ou avec les jonctions poteaux-poutres. Pour ce genre de structure la stabilité latérale est assurée soit par les diagonales tendues (contreventement en X), soit par la combinaison simultanée des diagonales tendues et comprimées (contreventement en V et V renversé). Ces structures manifestent un meilleur comportement comparativement aux structures contreventées par cadres autostables. Les structures à palées excentrées : Dans ce type de structure, l’intersection des barres de contreventement peut se localiser à n’importe quel point de la poutre selon la configuration adoptée. Ces systèmes de contreventement, toujours en cours d’investigation, s’avèrent plus performants que les systèmes de contreventement traditionnels.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri Tizi Ouzouen
dc.subjectContreventement excentriqueen
dc.subjectStructure métalliqueen
dc.titleEffet de la longueur de la zone active du contreventement excentrique sur le comportement sismique des structures métalliquesen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record