Show simple item record

dc.contributor.authorAkrour, Karima
dc.contributor.authorBoukaïs, Feriel
dc.date.accessioned2019-07-04T13:34:25Z
dc.date.available2019-07-04T13:34:25Z
dc.date.issued2018
dc.identifier.citationOption : Biotechnologie Microbienneen
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/5237
dc.description58 p. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractToxoplasmagondii, parasite opportuniste qui semble être l’un des parasites les plus courants et les plus répandus dans le monde. Son cycle fait intervenir le chat comme hôte définitif. L’Homme s’infecte le plus souvent par ingestion de viande contaminée par la forme kystique du parasite. Le diagnostic de la toxoplasmose fait intervenir plusieurs types de techniques biologiques. Les protocoles de traitement sont différents selon le cas de la maladie. L’étude sérologique réalisée au niveau du laboratoire du CHU d’Alger a permis de déterminer le statut immunitaire de 92 femmes enceintes en une journée, dont 62 sont séronégatives (IgG-IgM-) et 30 femmes sont séropositives (19 IgG+IgM-, 11 IgG+IgM+). L’étude statistique effectuée au niveau du laboratoire du CHU de Tizi-Ouzou a permis de déterminer le pourcentage des femmes enceintes durant un mois d’étude vis-à-vis cette infection. Sur 198 échantillons, 72.22% des femmes sont séronégatives et 27.77% sont séropositives.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectELISAen
dc.subjectFemme enceinteen
dc.subjectStatut immunitaireen
dc.subjectToxoplsamagondiien
dc.subjectToxoplasmoseen
dc.titleDiagnostic de la toxoplasmose chez la femme enceinte (Toxoplasma gondii).en
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record