Show simple item record

dc.contributor.authorHassani, Ali
dc.contributor.authorMahiddine, Abdellah
dc.date.accessioned2019-10-13T09:36:25Z
dc.date.available2019-10-13T09:36:25Z
dc.date.issued2011
dc.identifier.citationConstruction Civil et Industrielen
dc.identifier.otherMST/BAT02
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/6004
dc.description215 f. : ill. ; 30 cm. (+CD-Rom)en
dc.description.abstractLe séisme peut être défini comme des mouvements transitoires et passagers qui provoquent une libération brutale des contraintes accumulées dans la région où il se manifeste. Ces mouvements s’effectuent généralement le long d’une faille préexistante affectant des roches de l’écorce terrestre. En fonction de leur intensité, ils peuvent provoquer des dommages importants et même la ruine des constructions, d’où la nécessité de protéger les vies humaines et leurs biens matériels en tenant compte de ce phénomène naturel dans la conception des constructions. Pour cela, le règlement parasismique algérien prévoit des mesures nécessaires dans la conception et à la réalisation des constructions de manière à assurer un degré de protection acceptable. En fonction de la forme, des dimensions et du type de la construction, le RPA prévoit d’utiliser soit la méthode statique équivalente, soit la méthode dynamique.  La méthode statique équivalente (MSE) : consiste à remplacer les forces réelles dynamiques qui se développent dans la construction par un système de force statique fictive, dont les effets sont considérés équivalents à celle de l’action sismique.  La méthode d’analyse dynamique : cette méthode est réservé pour un personnel qualifier ayant justifié auparavant les choix de calcul de séisme et les lois de comportement utiliser ainsi que la méthode d’interpolation des résultats et des critères de sécurité à satisfaire.  La méthode d’analyse spectrale modale : elle peut être utilisée dans tout les cas, et en particulier, dans le cas ou la méthode équivalente n’est pas applicable. VI.3 - Méthode statique équivalente (MSE) : a) Les masses sont supposées concentrées au niveau des planchers. b) La rigidité latérale des éléments porteurs de système de contreventement est calculée à partir des sections non fissurées pour les structures en béton armé ou en maçonnerie. c) Seul le mode fondamental de vibration de la structure est à considérer dans le calcul de la force sismique totale. 1-condition d’application : La méthode statique équivalente peut être utilisée si les conditions de l’article (4.1.2) du RPA vérifiée ; ces conditions, sont : a) Le bâtiment étudie doit satisfaire les conditions de régularité en plan et en élévation avec une hauteur au plus égale à 65m en zone IIa. b) Le bâtiment étudie présente une configuration irrégulière tout en respectant les autres conditions de la hauteur annoncée en (a).en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri TiziOuzouen
dc.subjectBâtiment : rez de chaussée +7 étage : calculen
dc.subjectVoile : contreventementen
dc.subjectBâtiment : habitation : commercial : calculen
dc.titleCalcul d'un bâtiment R+7 à usage d'habitation et commercial contreventé par voilesen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record