Show simple item record

dc.contributor.authorBachatene Amel
dc.contributor.otherHaddab Salah
dc.date.accessioned2019-11-12T10:54:54Z
dc.date.available2019-11-12T10:54:54Z
dc.date.issued2014
dc.identifier.citationReseaux Et Telecommunications
dc.identifier.otherMAST.ELN.40-14en
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/6421
dc.description111 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractRésumé Les réseaux de communication sans fil constituent un domaine émergent qui fait l’objet d'une course contre la montre, suite à la concurrence solide des entreprises et aux exigences des clients qui ne cessent de s’accroître. Au cours de cette dernière décennie, ces technologies ont donc connu un développement remarquable touchant la qualité de service offert ainsi que sa diversité. Cependant, les ressources de la bande passante restent limitées devant le nombre d’utilisateurs en croissance exponentielle. En sus, ces consommateurs se sont habitué à une réduction des frais de communications, et prévoient recevoir plus de services à prix bas. Par conséquent, il doit y avoir une double approche pour les réseaux de l’avenir : Offrir des services de qualité supérieure tout en réduisant le coût. Plusieurs générations successives de réseaux de télécommunications ont vu le jour essentiellement dédiés à la téléphonie 1G, 2G et 3G ouvrant ainsi la porte à la 4ème génération du mobile (4G) qui permet un débit sans précédent allant de 1Mbps jusqu'à les 2Gbps. Atteindre un tel débit nécessite une technique de modulation assez développée. Parmi ces techniques dédiées aux réseaux de mobiles, nous trouvons la technique OFDM (Orthogonal Frequency DivisionMultiplexing). L’idée de base de l’OFDM réside dans le fait de répartir un train binaire haut débit en une multitude de trains modulés à bas débits d’où l’appellation Division Multiplexing. Chacune de ces sous porteuses est modulée par une fréquence dont l’espacement reste constant constituant une base orthogonale d’où l’appellation Orthogonal Frequency. Il y a donc une répartition d’un débit important sur une série de sous porteuses modulées à bas débits et une orthogonalité de ces sous porteuses. Notre travail consiste d’abord à présenter, expliquer cette technique et à proposer une solution pour réduire l’un de ses grand inconvénient qui est l’effet de non linéarité causé par les amplificateurs de puissance utilisés dans ce types de modulation. La méthode proposée dans notre travail est basée sur les réseaux de neurones artificielsen
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectModulation multi-porteusesen
dc.subjectOFDMen
dc.subjectRéseaux de neuronesen
dc.subjectFiltrageen
dc.subjectEffets de non linéarité.en
dc.titleFiltrage par réseaux de neurones des non linéarités dans une transmission OFDM.en
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record