Show simple item record

dc.contributor.authorAmari, Belkacem
dc.date.accessioned2019-11-25T09:48:36Z
dc.date.available2019-11-25T09:48:36Z
dc.date.issued2014
dc.identifier.citationConstruction mécaniqueen
dc.identifier.otherMST/CMECA68
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/7880
dc.description104 f. : ill. ; 30 cm. ( +CD-Rom)en
dc.description.abstractDans le cadre de ce mémoire, qui fut très instructif sur le plan technique, nous avons modélisé une poutre stratifiée en éléments finis, et nous avons étudié quelques méthodes de détection d’endommagement sur notre poutre, notamment celles basées sur la FRF, ces méthodes reposent sur des données vibratoires. Les deux méthodes utilisées nous ont permis de déterminer s'il y a présence d'un défaut de délaminage sur la structure. La méthode basée sur la FRF détermine cela, alors que la deuxième méthode est plus dirigée vers une localisation et estimation du dommage. Nous arrivons à localiser l’endommagement sans que les éléments sains ne soient perturbés, ce qui la rend intéressante pour une application pratique. La première méthode utilisée consiste à comparer la réponse fréquentielle d'une structure endommagée avec celle d'une structure saine, cette méthode nous permet de détecter de manière très simple si il y a présence d'un défaut, la méthode prend tout son sens en superposant les graphes des réponses fréquentielles, le décalage apparait directement. Dans notre cas de figure nous avons aussi remarqué que le degré d'endommagement influe sur la réponse fréquentielle, c’est-à-dire que plus le délaminage est important plus la variation entre les réponses des poutres augmente, cela est dû à la relation de causalité entre le degré d'endommagement et la perte de rigidité de la structure. La deuxième méthode s'est basée sur une modélisation des poutres du chapitre VI , notamment dans la détermination des fréquences propres de la structure saine et la structure endommagée, nous avions ensuite appliqué la méthode de la variation de la sensibilité afin de déterminer la localisation de notre défaut de délaminage, la méthode a été modélisé sur MATLAB. La méthode en question a donné de bons résultats sur la localisation du défaut étant donné que nous avons réussi a déterminer l'emplacement sur la longueur de la poutre. cependant pour une discrétisation en éléments finis de la structure avec plus finesse , engendre volume de calcul très grand complexe à réaliser. D'autre part, l'utilisation de cette méthode pour une structure endommagée sur plusieurs zones reste à vérifier, la masse de calcul étant très grande, nous n'avons pas réussi à réaliser cette simulation. Cette simulation peut être faite dans le cadre de recherches futures. Dans le cadre des futures recherches, nous pouvons affiner le model éléments finis tridimensionnel avec une fissure de respiration en créant une contrainte de contact entre les plis successifs dans la zone d'endommagement, le problème devient alors non linéaire se qui est plus conforme à la réalité des phénomènes mis en jeu. Aussi nous pouvons développer la méthode de la variation de la sensibilité (flexibilité) pour localiser un défaut dans la largeur et l'épaisseur d'une structure, cela en jouant sur la superposition des résultats. Enfin, pour compléter l'étude sur le délaminage, La prise en compte de l'évolution du délaminage par la modélisation de l'interface avec les méthodes cohésives permettrons de déterminer la durée de vie de la structure en simulant l'ouverture de la fissure avec un chargement donné.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri Tizi-Ouzouen
dc.subjectDélaminageen
dc.subjectMatériaux compositeen
dc.titleIdentification des défauts de délaminage dans des structures en matériaux composites multicouchesen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record