Show simple item record

dc.contributor.authorGaouaoui, Zakia
dc.contributor.authorHamadi, Nabila
dc.date.accessioned2019-12-03T08:03:07Z
dc.date.available2019-12-03T08:03:07Z
dc.date.issued2019-02-24
dc.identifier.citationOption:Economie de la Santéen
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/8880
dc.description71 p.:ill;30cm.(+cd)en
dc.description.abstractLa mise en place de la politique sectorielle sanitaire en ALGERIE et l’émergence des maladies opportunistes à notre époque entrainent une production considérable des déchets dans les formations sanitaires. La gestion appropriée des déchets issus des formations sanitaires nécessite une politique d'hygiène efficace, des moyens humains, matériels et financiers suffisants et une réglementation adéquate pour pouvoir prévenir, si non réduire tout risque pour les patients, les professionnels et le public. La présente étude nous a permis d’aborder à la problématique de la gestion des déchets solides hospitaliers au centre hospitaliers universitaire NEDIR MOHAMED de TIZI-OUZOU , de quantifier et de catégoriser les déchets, analyser les risques sanitaires liés à la mauvaise gestion de ces déchets et de proposer une solution dans la chaine de la filière des déchets solides hospitaliers. La méthodologie adoptée est orienté vers une description et une observation des comportements. L’échantillon est représenté par le personnel du CHU NEDIR MOHAMED et les agents de collecte de déchets. L’acquisition des données a été effectuée à travers les techniques qui sont l’observation directe, le questionnaire, l’entretien, la pesée et l’analyse documentaire. La quantification et caractérisation des déchets s hospitaliers nous donne 96,88 kg/jour soit 35,36 tonnes des déchets médicaux par an et 135 kg par jour de déchets ordinaires et ces derniers sont représenté en grande partie de la matière fermentescible et des déchets encombrants constitué essentiellement des vieux lits et appareillages de service médico-technique hors usage. Le personnel du CHU NEDIR MOHAMED, les agents de collecte, les patients et le public encours quotidiennement des risques traumatiques et émotionnels. Les accidents qui proviennent par piqures ou blessures sont responsables dans la plupart des cas des maladies virales et contagieuses telle que l’hépatite C, l’hépatite B et le SIDA. Au plan environnemental, le stockage prolongé des déchets est responsable des infections nosocomiales et des nuisances olfactives.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectDéchets solidesen
dc.subjectGestionen
dc.subjectRisqueen
dc.subjectSanitaireen
dc.subjectÉvaluationen
dc.titleLa gestion des déchets hospitaliers : déchets assimilables aux ordures ménagers et déchets d’activité de soins à risque infectieux(DASRI)en
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record