Show simple item record

dc.contributor.authorMokrani, Mounia
dc.contributor.authorSabour, Nesrine
dc.date.accessioned2021-02-18T07:28:47Z
dc.date.available2021-02-18T07:28:47Z
dc.date.issued2020-03
dc.identifier.citationOption:Finance et Assuranceen
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/12120
dc.description96 p.:ill;30cm.(+cd)en
dc.description.abstractA l’issue de l’analyse effectuée tout au long de ce mémoire, le rappel de certains faits et la récapitulation de quelques remarques nous semblent indispensables. Nous commençons par rappeler la nécessité pour nos banques de disposer de systèmes de mesure des performances de leurs agences, ces systèmes présentent un aspect primordial leur permettant de s’auto-évaluer en vue d’améliorer leurs performances. En effet, la performance globale d’une banque est dans une large mesure conditionnée par celles de ses agences, car l’agence bancaire représente l’entité intermédiaire qui la relie à ses clients, elle est son unité de base d’exploitation à travers laquelle elle applique ses politiques et réalise ses objectifs. Toutefois, la performance d’une agence bancaire renferme une notion difficile à cerner à cause de la multiplicité de ses aspects. La performance est une notion multidimensionnelle, elle est à la fois efficacité, efficience et économie, financière ou non financière ; elle doit être rattachée à un horizon de temps et dépend d’un référent ; sa mesure peut être effectuée a priori ou a posteriori.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectPerformance bancaireen
dc.subjectEfficienceen
dc.subjectEfficacitéen
dc.subjectRentabilitéen
dc.subjectProduiten
dc.titleLa mesure de la performance des agences bancaires en Algérie cas CNEP Banque de TIZI OUZOU (201) et AZAZGA (206)en
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record