Show simple item record

dc.contributor.authorSersab, Djamel
dc.date.accessioned2019-05-19T11:03:09Z
dc.date.available2019-05-19T11:03:09Z
dc.date.issued2011
dc.identifier.citationScience des matériauxen
dc.identifier.otherMAST/SDM03
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/2612
dc.description135 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractLes travaux présentés dans ce mémoire ont été consacrés, dans le premier chapitre à présenter d’une manière globale le monde des fissures et leurs réparations sur différents types de matériaux , la multitude de paramètres dont il faut tenir compte notamment le type du matériau constituant la structure, ses conditions de service pour les matériaux métalliques qui le plus souvent exige une réparation par soudure ce qui nécessite pour l’opérateur d’avoir de bonne notion de métallurgie. Une bonne évaluation du type de fissure et son origine conduit au choix d’une méthode de réparation rentable en termes de coût et d’efficacité. En plus des patchs et des colles, réparer des fissures et en voie de devenir le travail du matériau lui-même par la mise en oeuvre de matériaux susceptible de se réparer eux même par le principe de la chimie supramoléculaire, qui exploite les caractéristiques des liaisons physique dans les matériaux plastiques. Dans le deuxième chapitre l’idée est portée sur les différents modes d’endommagement des pipes selon les matériaux les constituants, exemple de la corrosion pour les tubes en aciers, les éraflures, écorchures et inclusions pour les plastiques, particulièrement le PEHD. Les méthodes de réparation lesquelles traitent dans l’ensemble de la réparation des tubes en acier. Quant aux tubes en PEHD considérés comme étant des tubes infaillibles sont utilisés pour compléter une des techniques de remplacement des canalisations sans effectuer de grands travaux d’excavation. La vulnérabilité des tubes PEHD aux défauts sus cités étant prouvée une problématique est soulevée : peut-on éliminer la singularité des contraintes présentent sur les tubes PEHD par la technique de meulage ? La réponse à cette question débute avec le chapitre trois qui fait une présentation du polyéthylène, son mode d’élaboration, l’influence de son taux de cristallinité sur son comportement mécanique et son comportement à l’entaille La réparation des fissures modification géométrique et les outils fournis par la mécanique de la rupture pour analyser l’effet de la géométrie de l’entaille sur la répartition des contraintes en fond de celle –ci. Conclusion général -114- L’étude menée dans le chapitre quatre a révélé que le comportement des éprouvettes en PEHD en traction est influencé par la profondeur de l’entaille et le rayon de celle-ci. Les résultats mettent en évidence une diminution de la charge maximale au fur et à mesure que la profondeur de l’entaille augmente elle est passée de 5.78 KN pour une éprouvette saine à 2.53 KN pour a= 25 mm. à répertorier les différentes méthodes de réparation des structures présentant une discontinuité géométrique sur leurs surfaces comme dans leurs volumes. Et à l’étude de la réparation des fissures, par la technique de meulage de ces dernières, fréquemment utilisée pour augmenter la durée de vie de ces structures. L’influence de cette méthode de réparation sur le polyéthylène haute densité a été étudiée par une analyse expérimentale et modélisation numérique. Par ces deux approches on a constaté que la réparation par modification géométrique des dimensions de l’entaille, a une influence positive sur le comportement mécanique du matériau étudié. En effet, le meulage réalisé sur les plaques entaillées en polyéthylène haute densité et la variation du rayon de courbure introduit pour le modèle de simulation, conduisent à une diminution du phénomène de concentration de contrainte au fond du défaut, et à la restitution d’une partie des performances du PEHD. Dans cette étude, l’ensemble « entaille + rayon de réparation » a été considérer comme étant une entaille semi-elliptique ce qui introduit un changement dans la façon de considérer les effets de la réparation :  Evaluation du facteur de concentration de contrainte élastique Kt par la méthode d’Inglis, la méthode de Creager & Paris. Les résultats numériques ont été comparés aux résultats expérimentaux, globalement les deux approches nous fournissent des valeurs de et , respectivement voisinent [0.21-0.22] pour lesquelles la réparation par meulage est optimale.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri Tizi-Ouzouen
dc.subjectPlaqueen
dc.subjectMeulageen
dc.subjectPlaque: polyéthylèneen
dc.titleEtude et optimisation expérimentale et numérique de la réparation des entailles sur des plaques en polyéthylène haute densité par la technique du meulageen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail
Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record