Show simple item record

dc.contributor.authorBoumala, Rachid
dc.contributor.authorMekacher, Bilal
dc.date.accessioned2019-06-02T11:32:05Z
dc.date.available2019-06-02T11:32:05Z
dc.date.issued2016-06-30
dc.identifier.citationVoies et Ouvrages d'Artsen
dc.identifier.otherMST/TP53
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/3904
dc.description111 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractLa construction d’un tunnel en souterrain est l’un des travaux les plus complexes dans le domaine du génie civil, vu qu’elle est : · Premièrement très coûteuse (les machines de creusement, la grande quantité des matériaux à exploiter…). · Deuxièmement elle est très compliquée à réaliser, vu l’impossibilité de maîtriser la totalité des paramètres qui entrent dans la réalisation de l’ouvrage. C’est ainsi que l’appréciation, le jugement et l’expérience de l’ingénieur sont ici encore plus qu’ailleurs nécessaires dans le domaine de la réalisation. L’expérience de l’ingénieur doit toujours compléter et éventuellement corriger les résultats du calcul théorique qui ne sont pas toujours aussi significatifs que la réalité, puisque chaque chantier est un cas particulier dans la réalisation des ouvrages souterrains. Ce mémoire nous a permis de faire le point sur : · Les étapes nécessaires pour la réalisation de l’ouvrage, en citant essentiellement les méthodes de construction à ciel ouvert. · Le rôle important des clous pendant les différentes phases d’éxcavation. · La coordination entre ingénieurs, géologues, et géotechniciens, chacun dans son domaine, peut rendre toute chose réalisable dans les domaines souterrains, sans oublier bien sûr les moyens nécessaires pour la réalisation. · L’utilisation du logiciel PLAXIS pour la modélisation des éléments constituant chacune des deux phases de la réalisation du tunnel (écran en pieux et revêtement définitif). Le logiciel permet de modéliser les couches de sol ainsi que l’ouvrage en question d’une part et de déterminer les efforts et les déformations dans l’ouvrage et éventuellement dans le sol d’autre part. · Le logiciel EXPERT nous a permis de calculer le ferraillage nécessaire des différents éléments structuraux du tunnel à partir des résultats obtenus par la modélisation. Enfin, les plus grandes difficultés rencontrées ont été la collecte des informations, l’absence d’un règlement et d’une documentation spécifique pour les tunnels en Algérie ainsi qu’un effectif humain spécialisé (enseignants, ingénieurs,….) maîtrisant la conception,l’étude et la réalisation des tunnels . C’est pourquoi nous suggérons : La mise en oeuvre d’une base de données regroupant les résultats des différentes prospections et essais réalisés. La mise en application d’une réglementation pour les ouvrages souterrains. L’ investissement dans la formation des cadres supérieurs et des ingénieurs spécialisés dans les ouvrages souterrains.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammeri Tizi Ouzouen
dc.subjectTunnel ferroviaire : Thenia : étudeen
dc.titleEtude d'un tunnel ferroviaire à ciel ouvert à Theniaen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record