Show simple item record

dc.contributor.authorHamitouche, Ouamar
dc.contributor.authorZabchi, Rachida
dc.date.accessioned2019-06-24T12:42:21Z
dc.date.available2019-06-24T12:42:21Z
dc.date.issued2016
dc.identifier.citationOption : Biotechnologie Microbienneen
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/4824
dc.description49 p. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractLes extraits de plantes sont actuellement le sujet de nombreuses études, dont l’objectif est l’évaluation de leurs nombreuses activités biologiques. Parmi les activités les plus étudiées, nous retrouvons, l’activité antioxydant et antibactérienne. Notre étude a pour objectif l’évaluation de l’effet de la température de séchage sur l’activité antioxydante et antibactérienne des feuilles d’Arbutus unedo L. Après séchage des feuilles à trois températures différentes (25°C, 50°C,70°C) et préparation des extraits aqueux bruts, la teneur en polyphénols a été estimée par spectrophotométrie suivant la méthode colorimétrique au Folin-Ciocalteu. Celle-ci, avec respectivement 264.64, 181.33 et 152.2 mg EAG/g MS, pour les extraits obtenus à 25°C, 50°C et 70°C se trouvent largement affectée par l’augmentation de la température de séchage. L’activité antioxydante, a été évaluée en mettant en oeuvre deux méthodes. La première étant le test de capacité antioxydante totale (TAC) au molybdate d’ammonium et la deuxième étant le test de réduction du fer (FRAP). Les résultats obtenus malgré le fait qu’ils font état d’une bonne activité antioxydante, celle-ci reste en moyenne inferieur au standard (vitamine C). De plus ces résultats indiquent une diminution du TAC de 18.73% et30.17% ainsi que du FRAP de 47% et 49% respectivement pour le traitement à 50°C et 70°C. Concernant l’activité antibactérienne des feuilles d’Arbutus unedo L, les trois extraits à la concentration de 6 mg par disque, ont été testés sur quatre souches bactériennes (Bacillus cereus ATCC 10876, Staphylococcus aureus ATCC 25923, Pseudomonas aeruginosa ATCC 27853 et Salmonella typhimuriumATCC13311), et ont montrés un effet inhibiteur sur toutes les souches à l’exception de Salmonella typhimurium ATCC13311. Les concentrations minimales inhibitrices(CIM) ont été estimées par la méthode de diffusion en milieu solide et ont mis en évidence une plus grande sensibilité de Bacillus cereus ATCC 10876 et Pseudomonas aeruginosa ATCC 27853 avec une concentration effective de 9.37 mg/ml comparativement à la CMI de 18.75 mg/ml enregistré pour Staphylococcus aureus ATCC 25923. Cette étude en plus de mettre en relief le potentiel antioxydant et antibactérien de l’extrait aqueux d’arbousier, prouve la stabilité de ce dernier au traitement thermique et la relative stabilité des molécules bioactives qui le composent.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectArbutus unedo Len
dc.subjectPolyphénolsen
dc.subjectActivité antioxydanteen
dc.subjectActivité antibactérienneen
dc.subjectTempératureen
dc.titleÉvaluation de l’influence de la température de séchage sur l’activité antioxydante et antibactérienne des feuilles d’arbutus unedo L.en
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record