Show simple item record

dc.contributor.authorADJALI, Zineb
dc.contributor.authorZIOUECHE, Malika
dc.date.accessioned2019-10-13T10:32:28Z
dc.date.available2019-10-13T10:32:28Z
dc.date.issued2016-06-30
dc.identifier.citationactivité antimicrobienneen
dc.identifier.otherMre/PH086
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/6014
dc.description.abstractA l’heure actuelle, l’homme fait très attention à son alimentation et essaye par tous les moyens de rendre cette dernière la plus naturelle possible. Pour cette raison l’industrie agro-alimentaire tend à remplacer tout ce qui est chimique et artificiel par des composés naturels notamment les conservateurs qui sont de large utilisation du fait de leur importance majeure dans la qualité de l’aliment et sa durée de vie, mais qui sont très connus pour leurs effets indésirables et leur toxicité. C’est dans cette voie que ce travail s’oriente. Cette étude porte sur l’évaluation de l’activité antibactérienne du D-limonène qui est le composé majoritaire des huiles essentielles des agrumes, ensuite l’introduction de ce composé dans un système dispersé (à savoir une émulsion stable) et enfin l’appliquer sur une matrice alimentaire (jus de fruit) comme étant un conservateur alimentaire naturel. Au cours de cette étude, des tests sur l’activité antibactérienne ont été faits sur quatre germes connus dans l’altération de jus de fruit : E.coli, Enterococcus faecalis, Staphylococcus aureus et Lactobacillus sp, l’évaluation de cette activité a été réalisée par la méthode des aromatogrammes pour sélectionner les germes sensibles puis par la méthode des dilutions dans le milieu solide pour connaitre les concentrations minimales inhibitrices des germes sensibles. Il s’est avéré que S.faecalis est le germe le plus sensible avec une CMI=2% ensuite E.coli avec une CMI=4% par contre les deux autres germes sont résistants. Le D-limonène est caractérisé par sa volatilité et son instabilité et aussi par sa mauvaise diffusion dans les aliments à cause son hydrophobicité, c’est pour cela qu’on a opté pour l’encapsulation de ce composé dans une émulsion de type H/E afin de le protéger et d’améliorer voire de promouvoir son activité. Avant de choisir la formule la plus adéquate des émulsions, des essais préliminaires ont été faits en utilisant la méthode des HLBs. Les émulsions formulées à base du D-limonène ont été introduites dans une matrice alimentaire (un jus d’orange) à raison de plusieurs concentrations, ces jus sont ensuite inoculés par les deux germes sensibles et la croissance bactérienne a été évaluée par spectrophotométrie à 600nm. Les resultats obtenus sont concluants et la formulation retenue est celle de 4% avec une concentration de 1/8 qui a donné la meilleure activité antimicrobienne tout en gardant les caractères organoleptiques du jus.en
dc.language.isofren
dc.publisherFaculté de médecine université deTIZI OUZOUen
dc.subjectD-limonèneen
dc.subjectActivité antimicrobienneen
dc.subjectEmulsion stableen
dc.subjectConservateur alimentaireen
dc.titleEncapsulation du D-limonène et évaluation de son activité antimicrobienne en vue de son utilisation comme conservateur alimentaireen
dc.typeOtheren


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record