Show simple item record

dc.contributor.authorKabene Dyhia
dc.contributor.otherAit Bachir Youcef
dc.date.accessioned2019-11-12T10:56:42Z
dc.date.available2019-11-12T10:56:42Z
dc.date.issued2015
dc.identifier.citationReseaux Et Telecommunications
dc.identifier.otherMAST.ELN.53-15en
dc.identifier.urihttps://www.ummto.dz/dspace/handle/ummto/6506
dc.description88 f. : ill. ; 30 cm. (+ CD-Rom)en
dc.description.abstractLes réseaux de transport optiques constituent aujourd’hui l’infrastructure de base des systèmes de communication modernes .La croissance du trafic, la complexité des systèmes et l’arrivée de plusieurs nouveaux acteurs dans le domaine des télécommunications donne a la planification des grands réseaux une importance toute particulière . Ainsi le réseau permet l’échange des informations telles que la voix, l’image, la vidéo, la messagerie et l’internet. L’apparition de nouvelles technologies permettant des débits plus élevés et entraine l’élaboration et la mise sur le marché d’application toujours plus gourmandes en ressources. La fibre otique s’inscrit dans cette mouvance et apporte des améliorations considérables en termes de débits. La technologie SDH représente un standard international pour les télécommunications a haut débit dans les réseaux optiques de transmission ,basée sur le multiplexage temporel, et conçue pour gérer les communications en mode circuit de bout en bout pour transporter des flux IP,ATM,DSL, Ethernet ,PDH ,etc. Elle peut être déployée dans les différents niveaux de réseaux de transport : les réseaux d’accès qui représentent un point d’entrée pour le trafic usager, les réseaux métropolitains qui interconnectent des réseaux d’accès et assurent le transport de trafic a l’échelle des régions ,et les réseaux de coeurs qui s’occupent de l’agrégation et l’acheminement des données a grande échelle, se basent principalement sure une infrastructure a fibres optiques, permettant des capacités de transmission importantes de l’ordre de dizaines de Gb/s. Le choix de l’infrastructure SDH, répond encore aux besoins des clients en bande passante, sur des parties des réseaux et de faire migrer d’autres parties pour lesquelles la demande était plus élevée ,la SDH, étant une technique de multiplexage, permettant d'associer des débits incidents pour former un débit supérieur, plus facile à transmettre et à gérer dans un réseau de transmission. Elle a été mise en place afin d'unifier les réseaux sur le plan national et international, son association dans les réseaux de télécom ,aura un impact considérable sur tout les aspects des services offert a la clientèle. En perspective il serait interessant de reprendre ce travail sur la technologie WDM ou WDM (Wavelength Division Multiplexing) ou DWDM (Dense Wavelength Division Multiplexing) qui fournissent de la capacité additionnelle sur les fibres existantes. Elle est basée sur l’utilisation de multiples longueurs d’ondes, cela a marqué l’univers des réseaux hauts débits aussi bien au niveau des débits qu’au niveau des équipements.en
dc.language.isofren
dc.publisherUniversité Mouloud Mammerien
dc.subjectSDHen
dc.subjectMultiplexeursen
dc.subjectTopologiesen
dc.subjectArchitectureen
dc.subjectRéseauen
dc.subjectSupport de transmissionen
dc.subjectFibre optiqueen
dc.subjectProtection réseauxen
dc.titleEtude et configuration d'une liaison SDH 2.5GB/Sen
dc.typeThesisen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record