Mot du Recteur

Mot du Recteur

Allocution de Monsieur le Recteur, Pr Ahmed BOUDA, lors de la cérémonie de son installation le 06 Mai 2021

Monsieur le Directeur Général des Enseignements et de la Formation Supérieure

Monsieur le Recteur

Mesdames et Messieurs les Vices Recteur et Doyens de facultés

Chers collègues enseignants-chercheurs,

Chers Cadres de l’Administration

Honorable assistance,

Je suis très honoré d’avoir été désigné pour diriger cette grande université
Je tiens d’abord à remercier vivement Monsieur Directeur Général qui nous fait honneur d’être parmi nous malgré son plan de charge
Je rends hommage à tous les anciens Recteurs ainsi qu’à leurs staffs pour le travail accompli, Professeur Daoudi, et tous les autres …
L’université de Tizi Ouzou porte le nom de Mouloud Mammeri, da l’Mouloud, un célèbre écrivain, un grand visionnaire et un grand militant de la Langue et de la Culture Amazigh. Le temps lui a donné raison, non seulement tamazight est devenue langue nationale et officielle, ses idées sont partagées aujourd’hui dans tous les coins d’Algérie. Cependant, et ce n’est un secret pour personne, cette université vit des moments difficiles malgré l’extraordinaire potentiel dont elle recèle et toutes les compétences avérées qu’elle renferme et malgré tous les efforts consentis par mes prédécesseurs. Ni sa production scientifique actuelle, ni sa visibilité à l’échelle nationale et internationale ne sont en adéquation avec son potentiel. Les conflits et les récurrentes fermetures des infrastructures ne permettent guerre d’assurer une formation de qualité. Le moment est venu pour fédérer toutes les énergies en associant toute la communauté universitaire afin de redresser la situation. Il s’agit de mettre en œuvre un plan d’action qui sera enrichi dans le cadre d’une démarche participative et qui s’articule autour des quatre points suivants.

Point 1 : Gouvernance, cinq actions à mener d’urgence

-Approfondissement en urgence du dialogue avec les partenaires sociaux et les associations estudiantines, car sans un climat de travail serein, stable et convivial, aucune perspective de développement de l’université n’est envisageable

-Procéder à une déconcentration progressive du budget, sa répartition par faculté se fera en Conseil de Direction sur la base de la rationalisation et de critères rigoureux. A ce propos, je veillerai personnellement au payement des arriérés relatifs aux avancements et promotions de l’ensemble du personnel de l’Université

2 -L’ouverture d’un grand chantier qui concerne le centre de calcul, le site web et bien sûr la numérisation

-La totale transparence dans la gestion : à titre d’exemple désormais tous les PV du Conseil de Direction, du Conseil Scientifique de l’Université et du Conseil d’Administration seront affichés sur le site de l’université,

-Poursuite du processus d’élaboration d’un projet d’établissement adossé à l’assurance qualité dans le cadre d’une démarche participative.

Point 2 : La formation graduée, nous avons trois priorités :

-La maîtrise du temps pédagogique par des actions concrètes, notamment la prévention des conflits, la communication et la sensibilisation

-L’adaptation des offres de formation au monde du travail et aux besoins de la société en multipliant l’ouverture de formations professionnelles

-Facilitation de l’insertion et l’employabilité des étudiants en renforçant la collaboration entre l’université et le monde socio-économique

Point 3 : Post-graduation et recherche -Un premier constat s’impose : l’une des rares universités à ne pas réaliser le pôle de recherche dont elle a bénéficié est l’Université Mouloud Mammeri. Je ne ménagerai aucun effort pour en construire un, tout en étant conscient que l’aisance financière qu’a connue notre pays il y a quelques années n’est plus là

-Pour ce qui est de la recherche fondamentale : une dynamique est déjà amorcée. Pour l’amplifier, nous allons agir sur deux leviers :

1)Intégrer un maximum d’enseignants-chercheurs et de doctorants dans les laboratoires de recherche en se fixant pour objectif à moyen terme d’ouvrir pour chaque filière existante en graduation une formation doctorale et un laboratoire de recherche,

2)Accompagner au mieux les entités de recherche en simplifiant les procédures tout en restant dans le cadre réglementaire, et en mettant à leur disposition les moyens nécessaires : personnel de soutien, locaux, …

-Quant à la recherche-développement, il s’agit d’un nouveau défi qui concerne toutes les universités algériennes. Désormais nous devons orienter nos efforts vers l’innovation pour contribuer à la mise en place d’une stratégie de développement alternative aux hydrocarbures. Cette alternative ne pourra pas se faire sans l’apport des universités. Nous sommes donc à un moment historique. L’Algérie a plus que jamais besoin de toutes ses universités. L’université Mouloud Mammeri doit désormais orienter ses actions pour contribuer à cet effort national et nous ferons tout le nécessaire pour y parvenir.

Point 4 : Relations extérieures et coopération : -Nous renforcerons nos relations avec le monde socio-économique et nous travaillerons pour maîtriser les processus du transfert de connaissances et de technologies vers les acteurs du développement national.

Nous encouragerons les prestations de services

-Aussi, nous consoliderons l’internationalisation en élargissant notre coopération et en renforçant notre présence dans les différents programmes internationaux.

Ce plan d’action, décliné en quatre points, s’inscrit en parfaite harmonie avec les orientations de Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Nous restons à son écoute.

Je m’adresse maintenant aux autorités locales. Outre l’accompagnement de notre tutelle, je n’ai aucun doute que les autorités locales nous soutiendront pour permettre à notre université de renforcer et redynamiser ses capacités et de poursuivre son processus de développement.

Pour ce qui nous concerne, nous resteront à l’écoute des autorités locales. A chaque fois que nous serons sollicités, nous mobiliserons tous nos moyens et compétences pour apporter notre aide et expertise. Nous sommes à votre disposition. Il n’y a aucun doute sur l’engagement de l’Université Mouloud Mammeri envers les concitoyens. Les tests de dépistage du Covid 19 pratiqué à l’Université est une preuve éclatante de cet engagement.C’est la voie pour construire une université socialement responsable
Enfin, je m’adresse à toute la communauté universitaire, enseignants-chercheurs, personnel ATS et étudiants. Pour hisser cette Université à son véritable niveau, ce n’est pas seulement l’affaire du Recteur ou du Secrétaire Général, des Vices Recteur ou des Doyens, c’est l’affaire de toute la communauté universitaire. Je m’engage à travailler en étroite collaboration avec vous tous, sans exclusion aucune, et à être à votre écoute.
Je ne demanderai jamais à personne de renoncer à ces opinions politiques, cependant ne faisons pas de notre université un champ de bataille politique. Préservons-la, il y va de la qualité de la formation, de l’intérêt des étudiants, de l’intérêt de la région et de l’intérêt de toute la nation. Appartenant à une région qui a enfanté de grands noms de la révolution Abane, Krim, Ait Ahmed, Amirouche et tant d’autres héros, l’université Mouloud Mammeri n’a pas le droit de jouer les seconds rôles et de rester à la traine. Elle doit être la locomotive pour relever les défis d’aujourd’hui et contribuer au rayonnement de l’Algérie à l’échelle internationale.

Je vous remercie de votre attention.

  Pr Ahmed BOUDA

Recteur de l’université Mouloud MAMMERI

Contact

Statistiques du Site

475343
Users Today : 1897
Users Yesterday : 3378
This Month : 80379
Views Today : 9645
Total views : 2187635
Défiler vers le haut