Contenu

Historique

L’élaboration de la carte universitaire en 1974-1977 a porté sur la création de universités régionales : Alger, Annaba, Oran et Constantine avec des centres périphériques : Batna pour les Aurès, Sétif pour la Petite Kabylie, Tlemcen pour le sud-oranais et Tizi-Ouzou ou Bouira pour la Grande Kabylie. Tizi-Ouzou a été retenue par le Président Boumediène qui inaugura en 1977 (décret exécutif N°17-77 du 20/06/1977) le Centre Universitaire de Tizi-Ouzou (C.U.T.O.) dont le premier noyau fut réalisé dans l’ex-asile de vieillards de Oued-Aïssi.

En 1978, le Lycée de Hasnaoua est converti en annexe du campus de Oued-Aïssi. Le C.U.T.O. avait alors démarré avec (05) départements :
-*Département des Sciences Exactes,

  • Département de Biologie,
  • Département des Sciences Juridiques et Administratives,
  • Département de Langue et Littérature Arabes,
  • Département des Sciences Economiques créé en 1978-1979, érigé par la suite en Institut.

La première rentrée universitaire avait accueilli 490 étudiants dont une cinquante de nationalités étrangères, encadrés par 27 jeunes enseignants (moyenne d’âge inférieure à 30 ans).

D’autres locaux ont été récupérés un peu partout dans la commune de Tizi-Ouzou pour la formation des étudiants en Médecine et en Chirurgie Dentaire.

C’est grâce à l’ouverture de ce centre universitaire que la revendication culturelle berbère trouve un lieu d’expression stratégique. En effet, les militants de cette cause décident d’initier des activités culturelles telles que conférences, galas et expositions. Tizi-Ouzou devient ainsi l’espace de formalisation des revendications démocratiques et culturelles. Les premières associations autonomes commencèrent alors à se former à Tizi-Ouzou telles que : l’Union Médicale de Tizi-Ouzou, l’Association d’Enfants de Chouhada et en 1985, à Alger, la première Ligue Algérienne Des Droits de l’Homme. La journée du 20 Avril 1980, dite journée anti-répression, est annuellement célébrée sous l’égide des comités et associations estudiantins.

Un projet d’étude de la future université de Tizi-Ouzou fut initié par un bureau d’études américain en 1979-1980. Cependant, avec les événements d’Avril 1980, ce projet fut malheureusement mis en veilleuse pour être transféré à Blida.

Des équipements additifs sont réalisés sur le campus de Hasnaoua depuis 1980 tels que le foyer des étudiants, la bibliothèque centrale, la tour rectorale et les amphithéatres.

En 1984, la nouvelle carte universitaire avait éclaté le C.U.T.O. en (09) Instituts Nationaux d’Enseignement Supérieur (I.N.E.S.) :

  • I.N.E.S. des Sciences Juridiques et Administratives
  • I.N.E.S. d’Agronomie
  • I.N.E.S. de Biologie
  • I.N.E.S. de Langue et Littérature Arabes
  • I.N.E.S. de Génie Civil
  • I.N.E.S. des Sciences Economiques
  • I.N.E.S. des Sciences Médicales
  • I.N.E.S. d’Electrotechnique
  • I.N.E.S. d’Informatique

Pour l’hébergement, 04 cités universitaires sont réalisées :

  • Cité de jeunes filles de M’douha,
  • Cités de garçons de Oued-Aïssi, de Rehahlia et de Hasnaoua

En 1985-1986, le nombre d’instituts est passé à 12. En l’espace de 12 ans, l’effectif étudiant est multiplié par 22 comme l’indique le tableau ci-contre (V.R.P.O.I., U.M.M.T.O.) :

Effectifs 1977 81/82 82/83 85/86 89/90 90/91
Etudiants 490 2500 4054 6043 10383 13500
Enseignants 27 325 415 valeur 683 618

Le complexe Bio-Médical

En 1987-1988, un troisième campus fut réalisé à Boukhalfa (à 6 Km de Tizi-Ouzou) en vue de décentraliser Hasnaoua du fait que la communauté universitaire devient de plus en plus importante. Ce complexe universitaire s’est ensuite enrichi de deux cités, l’une pour les étudiants et et l’autre pour les enseignants.

Sur le plan des échanges scientifiques et culturels, le C.U.T.O. entretient des relations importantes et permanentes avec d’autres universités : celles du pays et celles se trouvant à l’étranger (Afrique, Moyen-Orient, Europe).

En 1989, cet important pôle a été élevé au rang d’Université (U.T.O.) par le Décret Exécutif N°89-139 du 01/08/89 avec l’ensemble des (09) instituts précédemment cités et (05) départements implantés sur (08)campus :

  • département d’Architecture
  • département d’Electronique
  • département des Langues étrangères
  • département des Sciences Exactes
  • département de Génie Mécanique

Les quatre premiers départements ont été érigés en Instituts en 1991 par le Décret Exécutif N°91-316 du 07/09/91. Quant au département de Génie Mécanique, il ne fut érigé en Institut qu’en 1995 par le Décret Exécutif N°95-206 du 04/08/95 modifiant et complétant l’article 02 du Décret Exécutif N°89-139 du 01/08/89 portant création de l’Université de Tizi-Ouzou.

Un département de Langue et Culture Amazighes a été créé par l’arrêté ministériel N°11 du 24/01/90.

Avec des effectifs progressant rapidement, l’université de Tizi-Ouzou a continué à s’étendre au sud-est de la ville pour s’implanter dans un premier temps sur un nouveau campus, l’ancienne ferme Bastos, pour abriter tout le pôle de Technologie et plusieurs cités universitaires, et dans un second temps sur le nouveau campus de Tamda

Actuellement,au titre de l’année universitaire 2013/2014, l’Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou (U.M.M.T.O.) comprend neuf (09) Facultés regroupant vingt neuf (29) départements, et assure la formation de 49392 étudiants.